Beau Brummell : sapré dandy, maudite grand’yeule

C’est la fête de Beau Brummell aujourd’hui! Mais c’tait qui, don lui?

Vous avez sûrement djà entendu son nom, ch’peux pas crère. Moé j’sais, entécas, que la mére à Mononc’Poêle a dit ça, un « Beau Brummell ». Pis Mémère Poêle aussi. Depuis plus que 200 ans, c’t’un synonyme de beauté pis d’élégance masculine, tellement que tout le monde utilisait sa face pis son nom pour annoncer leux produits :

Son vrai nom, c’tait George Bryan Brummell. Le surnom de « Beau », ça allait v’nir plus tard.

Y’est né en 1778, riche, mais pas top riche. Son pére était le secrétaire privé du premier ministre du Royaume-Uni.

Y’a reçu une bonne éducation, en premier à Eton College, pis après à Oxford. À’mort de son pére, le futur Beau avait 16 ans, pis y’a hérité d’un ptit motton. Pas assez pour faire la grosse vie sale pis arcevoir des duchesses dans son salon, mais assez pour s’acheter un poste dans l’régiment parsonnel du prince de Galles. (Parce que c’est d’même que ça marchait dans l’temps – plus t’étais riche, plus tu pouvait t’acheter un gros rang, faique même si t’étais un gros cave, tu pouvais payer pis monter assez haut pour que ton incompétence fasse tuer plein d’monde. D’ailleurs, y’ont aboli c’te système-là en 1871 parce qu’y ont ben vu que c’tait d’la marde.)

Pis l’régiment parsonnel du prince, le futur roi Georges IV, c’tait pas un choix au hasard. Pour se faire ouvrir les portes d’la haute société, not’Beau avait ben l’intention de s’faire armarquer par le prince en misant su sa maudite grand yeule, son sens de l’humour, son charisme pis son style d’enfer. D’ailleurs, c’tait quoi son style, exactement?

Pour vous donner une idée, avant Beau, les hommes s’habillaient de même :

Allez voir Bloshka! C’est une super source pour voir le linge de différentes époques!

Pis là, Beau est arrivé, pis tout l’monde s’est mis à l’copier :

Ça y prenait cinq heures à toué’s matins pour s’arranger pour pas avoir l’air de s’être arrangé. Faut l’faire, pareil. C’est pas pour arien qu’on l’appelle « le pére du dandyisme »!

Mais être un dandy, c’est pas yinque être ben greyé. C’est aussi avoir une astie d’attitude de frais-chié, passer son temps à insulter tout l’monde comme si tu t’en rendais même pas compte pis faire semblant de se crisser de toute. Pis Beau, c’tait l’champion de t’ça.

Toujours est-il que Beau a réussi à rentrer dins p’tits papiers du prince. Le prince le trouvait fascinant pis y pardonnait toute. Beau était tout l’temps en retard, y slaquait su’a job, y se présentait pas aux parades, mais c’tait pas grave. Y faisait c’qu’y voulait.

Quand son régiment est déménagé de Londres à Manchester, y’a préféré s’en aller de l’armée plutôt que d’aller dans une ville « pas d’classe pis pas d’culture ».

En dehors de sa job dans l’armée, par’zempe, y’allait dépendre complètement du bon vouloir du prince pour maintenir son statut. Mais pendant une bonne secousse, son plan a ben marché. Y rentrait partout, dans toutes les gros partys, à des places où normalement, parsonne l’aurait même argardé parce qu’y était trop bas dans l’échelle sociale.

Mais le p’tit crisse, y’aimait jouer avec le feu. Un jour, en jasant avec le prince autour d’un drink, Beau a dit une affaire tellement vache que Sa Majesté y’a crissé son verre de vin dans’face. Faique Beau, vite comme l’éclair, a crissé son verre de vin dans’face de son voisin de fauteuil pis a dit :

« C’est le toast du prince! Faites-lé tourner! »

Pis tout l’monde est parti à rire.

C’tait une vraie diva. Un m’ment’né, à un party au château de Belvoir, y’est allé se coucher d’bonne heure. Mais pas longtemps après, les cloches de l’alarme d’incendie se sont mises à sonner. Tout l’monde capotait, se d’mandant où l’feu était pris, quand Beau est arsoudu à un balcon pis a dit :

« S’cusez, c’parce qu’y a pas d’eau chaude dans ma chambre! »

Mais un bon m’ment’né, y’est allé trop loin. Y’était déjà un peu en frette avec le prince quand y s’est pointé à un party avec un de ses bons chums, Lord Alvanley. Tandis qu’y se promenaient, y’ont croisé le prince avec un autre lord. Sa Majesté, telle une tite fille d’école qui veut faire d’la peine à son amie pour montrer que c’est elle la boss des bécosses, a jasé avec Lord Alvanley pis a faite comme si Brummell existait pas.

Après, le prince pis l’autre lord ont continué leu ch’min. Dès qu’y ont eu le dos tourné, Beau a lâché, assez fort pour que le prince l’entende :

Parce que ouais, Sa Majesté était connue pour être un ti peu dodue. Su’l coup, le prince a rien faite. C’tu voulais qu’y fasse? On était pu à l’époque où tu pouvais faire décapiter quequ’un drette-là si y t’avait insulté.

Mais Beau avait quand même signé son arrêt de mort… social. Le prince a arrêté d’y donner de l’argent pis de l’inviter à des places. Pis comme Beau était bourré de dettes de jeu, y’a fallu qu’y se sauve en France, parce que dans c’temps-là, tu pouvais faire d’la prison à cause de tes dettes.

Rendu là-bas, y’a passé dix ans à Caen à pas faire grand chose jusqu’à ce que son chummy Alvanley y trouve un poste au consulat d’Angleterre. Mais ça dura yinque deux ans : y’a suggéré aux Affaires étrangères de farmer le consulat, pensant qu’y allait être transféré à un autre poste plus payant. Tu parles d’un move de cave : les Affaires étrangères ont faite comme y’a dit, pis y s’artrouva pu de job.

Pis finalement, y’est mort dans la pauvreté pis l’oubli, rendu à moitié fou par la syphilis.

Sa grande gueule avait faite sa légende, mais a l’a aussi causé sa perte.


Un GROS merci à ceux qui m’encouragent sur Patreon :
Alice et Tomasz, Christine L., David P., Chrestien L., Herve L., Valérie C., Eve Lyne M., Serge O., Audrey A. et Mélanie L.

Pour faire comme eux-autres et lire les articles avant tout le monde pis même profiter de contenu extra rempli de détails croustillants, c’est par ici!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s